Avec les remontées progressives des taux directeurs américains, l’Europe s’attend à un mouvement similaire de la Banque Centrale Européenne, sans savoir néanmoins quand cette hausse interviendra. Qu’attendre côté taux d’emprunts immobiliers en Europe, tout particulièrement en France ? Réponse avec William Boukobza, agent immobilier à Vincennes.

 

Une hausse des taux directeurs, mais quand ?

La croissance actuelle, bien qu’instable, reste portée par des taux d’intérêts à un niveau exceptionnellement bas, qui encouragent l’investissement d’entreprise mais aussi la consommation : “côté immobilier, les primo-accédants se retrouvent dans une situation inédite, qui leur permet d’accéder sans apport à des biens auxquels ils n’auraient pas pu prétendre il y a encore 4 ou 5 ans.”, note William. Résultat : les ventes sont dopées et les prix tirés vers le haut, au pire stabilisés.”C’est particulièrement flagrant en Île-de-France, ou l’on pourrait penser qu’une bulle s’est formée et qu’elle aurait déjà dû éclater.”. Or, à l’inverse, les prix franciliens sont a minima stables voire toujours en hausse dans bien des villes (Paris, Vincennes, le Bas-Montreuil, Clichy…).

La grande question concerne donc les taux directeurs décidés par la BCE, qui ne donne pour l’instant pas de signe de mouvement : “on a à un moment cru à une hausse en milieu d’année 2019, mais la BCE semble encore effrayée pour la conjoncture économique.”. Seuls les taux américains ont donc entamé leur progressive remontée depuis plusieurs mois.

 

 

Vers une stabilisation des prix ?

Il y a donc fort à parier que 2019 ne sera pas une année de chute des prix : “sauf grave crise économique – ce qui est toujours une hypothèse – les prix devraient se stabiliser en Île-de-France. Certaines communes peuvent voir leur moyenne au mètre carré diminuer légèrement, mais avec des taux d’intérêts qui se maintiennent, le marché va continuer d’afficher un fort dynamisme et les volumes de transaction vont continuer de tirer les prix de certaines villes vers le haut.”, analyse William.

Les indicateurs à surveiller ? “La croissance donnera évidemment des tendances, mais les taux d’intérêts directeurs seront l’indicateur numéro 1 à surveiller : la BCE décidera-t-elle finalement d’une petite hausse en fin d’année ? Cette dernière serait alors très probablement limitée (0,25 à 0,50%, ndlr) et aurait des conséquences également modérées sur le marché de l’immobilier.”, conclut William. 

 

William, agent immobilier à ParisWilliam Boukobza est agent immobilier à Vincennes, Montreuil et Paris. Il propose des forfaits immobiliers pour vendre sans commission appartement et maison. Expert du secteur de l’est parisien, il a créé l’Immobilier sur Mesure il y a 6 ans avec Michael La Rocca et s’emploie à proposer des prestations sur mesure Premium à ses clients, sans tirer les commissions vers le haut pour autant.