Prêt aidé délivré par l’Etat, le PTZ est un Prêt à Taux Zéro permettant aux primo-accédants d’acquérir un logement. Il doit être complété par un autre prêt, d’Epargne Logement ou bancaire par exemple. 

Conditions d’accès au PTZ

Plusieurs critères conditionnent l’obtention d’un PTZ, comme indiqué sur le site du service public.

  • Le PTZ est réservé aux primo-accédants. Le(s) demandeur ne doit pas avoir été propriétaire de sa résidence principale au cours des deux années précédent la demande de prêt.
  • Il est réservé à l’achat d’un logement neuf, ou ancien avec travaux.
  • Le montant du PTZ est plafonné à 40% du coût total de l’opération immobilière. Par exemple, une acquisition pour un coût total de 200 000€ ne pourra pas être financée à plus de 80 000 euros par un PTZ.
  • Le PTZ doit être remboursé sur une durée allant de 20 à 25 ans incluant une période de différé (5, 10 ou 15 ans durant lesquels aucun remboursement n’est effectué) puis de remboursement (entre 10 et 15 ans).
  • Le PTZ est condition des revenus du (ou des) demandeur(s), en fonction de zones d’implantation du logement (Zone A bis : Paris et sa proche banlieue ; Zone A : reste de la banlieue parisienne ; Zone B1 : grandes agglomérations françaises, supérieures à 250 000 habitants, certaines villes du littoral et de la Corse et les DOM ; Zone B2 : communes allant de 50 000 habitants à 250 000 habitants ; Zone C : le reste du territoire). La grille de revenus est la suivante :

ptz grille revenus

  • Un plafond d’opération est retenu pour le calcul du PTZ maximum accordé, selon la grille suivante :

  • Différents autres critères peuvent être retenus, mais le service public propose un simulateur de PTZ permettant de connaître ses propres modalités d’accès au PTZ.

Accéder au PTZ

Le PTZ est proposé par des organismes financiers ayant passé une convention avec l’état. Ils examineront néanmoins, au même titre qu’un établissement bancaire avant l’accord pour un crédit classique, la solvabilité et les garanties du (des) demandeur(s) et ne sont pas tenus d’accorder le PTZ.

Le PTZ côté vendeur

Un acheteur (ou un ménage acquéreur) peut utiliser un PTZ pour financer l’achat de votre appartement ou maison. Sachez de plus que ce PTZ sera généralement considéré par les banques comme l’apport des futurs propriétaires. Il ne pourra être accordé qu’une seule fois par logement et par ménage. Si vous envisagez de vendre votre appartement ou votre maison à des primo-accédants, ne soyez donc pas surpris d’entendre parler de PTZ !