Situé à quelques pas de Vincennes et proche du métro montreuillois, le quartier Robespierre / Montreuil-Ouest séduit de nombreux parisiens en quête de biens plus grands qu’intra-muros. 

Métro, proximité de Paris et infrastructures

Le quartier ouest du Bas-Montreuil est de plus en plus prisé, et pour cause : les prix immobiliers y restent abordables (voir plus bas) et la vie y est agréable. Mais surtout, le quartier n’est qu’à quelques encablures de la capitale, comme l’explique William, agent immobilier sur le secteur : “le métro Robespierre, sur la ligne 9, est à moins d’un kilomètre de la Porte de Montreuil ; en trois stations, vous êtes presqu’à Nation.”. Saint-Mandé et Vincennes n’étant qu’à quelques pas, le quartier est en pleine évolution. “Le Bas-Montreuil Ouest profite de l’attractivité des communes plus riches que sont Vincennes, Saint-Mandé ou même les proches arrondissements parisiens. Résultat : le quartier change à grande vitesse.”

 

Des prix stables, voire en baisse ?

Malgré cette attractivité, les prix ne semblent pas vouloir augmenter drastiquement dans les temps qui viennent. Selon William, “le seuil symbolique des 6 000 euros le mètre carré a été franchi ces derniers mois dans le quartier, ce qui correspond probablement à une « mini-bulle » spéculative, même si l’essentiel des transactions concernent des projets d’achats résidentiels. Il est fort probable que les prix diminuent un peu, ce qui correspondrait à un ajustement logique du marché.”. Dans certains secteurs, toutefois, les prix grimpent plus encore : les rues Michelet, Diderot ou Gutenberg affichent ainsi des transactions moyennes supérieures aux 6 500 euros. Pas de quoi décourager les acheteurs, selon William : “la tendance de fond devrait se poursuivre, avec des classes moyennes et des jeunes couples ou familles souhaitant acquérir un premier bien à un prix abordable, surtout si les prix diminuent un peu.”. De bonne augure pour la commune de Montreuil et les vendeurs d’appartements de la commune.